Et si l’on parlait de facture électronique ?

Et si l’on parlait de facture électronique ?

Quel est finalement le problème ?

La demande croissante de dématérialisation des échanges a contraint l’administration fiscale à définir les règles concernant la facturation électronique.

Cette nouvelle possibilité offerte par l’administration fiscale est malheureusement source de confusion dans l’esprit des entreprises, confusion soigneusement entretenue par certains acteurs du marché de la dématérialisation souhaitant vendre leurs certificats, leurs coffres forts électroniques, etc.

L’objectif du présent article est de clarifier la situation.

 

La suite de l’article sur le site de notre partenaire : le Blog des Experts de la GED

Fermer le menu